Août : le mois des ouvertures anticipées !

La chasse individuelle du brocard et du sanglier a débuté le 1er juin pour un nombre croissant de chasseurs. Ceci prouve une certaine envie de pratiquer la chasse en d’autres saisons et de différentes manières qu’uniquement en battue hivernale. La pratique de la battue dans les maïs et miscanthus dès le 1er août s’inscrit dans la même ligne. Mais il existe également d’autres gibiers et mode de chasse pour se dégourdir les jambes avant la tant attendue ouverture générale en septembre

Battue au sanglier dans les couverts de plaine : une pratique nécessaire

Alors que la demande en céréales en France comme à l’étranger augmente et que les aléas climatiques internationaux inquiètent, les cours des denrées agricoles promettent de rester tendus. Pour preuve, la cotation actuelle du maïs Euronext est actuellement à livraison novembre 2022 à 323.75 €/t. Il est donc important pour limiter les répercutions sur le prix du bracelet de sanglier que les chasseurs protègent, surveillent et chassent ces parcelles agricoles susceptibles d’être déradées ou de réfugier des animaux dès que possible.

Il appartient donc à chaque territoire de chasser ses parcelles éligibles pour renvoyer les sangliers en forêt tout en prélevant au passage quelques animaux dans la convivialité et le plaisir de se retrouver.

Pour rappel, cette chasse peut se pratiquer sur les plans de chasse détenant au moins un bracelet de sanglier et maximum 2 jours par semaine dans des maïs, miscanthus et cultures intermédiaires. Les chasseurs doivent être placés à maximum 100m de la bordure du champ et seul le tir au rembucher est autorisé.

Les premières joies de la plume !

Effectivement, du 7 au 21 août, il vous sera permis de chasser la bécassine des marais et la bécassine sourde sur les prairies humides et les zones de marais non asséchées spécifiquement aménagées pour la chasse de ces deux espèces par la réalisation de platières et la mise en eau entre 10h et 17h. A partir du 21 août, les conditions restrictives concernant les bécassines se lèvent et les canards de surface (sauf chipeau), canards plongeurs (sauf fuligule milouin et morillon) et limicoles (sauf vanneau) voient leur chasse ouverte sur les marais non asséchés, fleuves, rivières, étangs, etc…

© 2022 FDC08 – Tous droits réservés

Newsletter

© 2021 FDC08 – Tous droits réservés

Newsletter